coaching

NEWSLETTER MARS AVRIL 2021

earth heart

J’avais commencé à écrire cette Newsletter juste avant les annonces de re-re-confinement…Je voulais vous parler de nature, de ma nature, de forêt, d’émotions et de besoins, d’élan vital, d’enthousiasme, de joie…Et puis ils ont soufflé sur la petite flamme qui essayait depuis quelques semaines avec l’arrivée des “beaux” jours de briller, qui voyait le bout du tunnel, qui reprenait vie, qui voulait croire en demain, qui espérait pouvoir à nouveau serrer sa famille, ses amis dans ses bras, aller au bord de la mer…
Colère, tristesse, exaspération, révolte, abattement, découragement, sidération, impuissance, autant de sentiments qui bouillonnent encore en moi à l’heure où j’écris ces mots.

Dans ces moments très difficile que nous traversons, tous et toutes, pour des raisons différentes bien sûr, et je me garderai bien de commencer à “comparer” les souffrances des uns ou des autres, puisque chaque souffrance humaine est à entendre et à comprendre, j’ai beaucoup de mal à me reconnecter à mes besoins, tant j’ai l’impression de ne plus avoir aucune en-vie, aucun élan, aucun désir.
Alors je fais quelque chose qui ne me demande aucun effort, juste un abandon au “hasard”…J’ai l’habitude de tirer une carte d’un jeu de guidance spirituel de Doreen Virtue de L’Archange Michaël, et voilà la carte qui m’a choisi ce matin…

IMG_20210319_112524

Et voilà comment être ramené en douceur à l’essentiel de ce que je voulais vous partager à l’origine…

La nature
La nature…Ma nature…Celle qui m’entoure et celle que je suis. L’une nourrit l’autre sans cesse, me ressource, m’inspire et m’émerveille. Au diapason des saisons, Printemps, Été, Automne, Hiver, je traverse la vie en conscience de cette interdépendance, et j’y puise selon mes besoins, le repos, l’énergie, l’élan, le calme, la poésie et la joie.
La forêt, j’allais dire ”ma” forêt, tellement elle me semble familière, amicale et proche de mon lieu de vie, me reconnecte dès le pied posé dans ses chemins à l’essentiel de ce qui me guide aujourd’hui dans mes choix, mes envies, mes relations : Le coeur
C’est d’abord une invitation à se reconnecter, encore et encore, à soi m’aime, à ces ressentis, à ces émotions, à ces besoins profonds et à les ECOUTER.
Notre corps est ainsi fait qu’il sait exactement nous dire ce que nous ressentons à l’intérieur : douleurs, aigreurs, courbatures, lourdeurs ou au contraire légèreté, paix, énergie. Ainsi mettre des mots sur les maux, faire des liens entre nos émotions agréables ou pas et nos besoins, nous permet ensuite plus facilement de poser des actions, aussi petites soient elles, vers cet élan de vie qui nous constitue dès notre 1er souffle.

pablo - 2021-03-19T114044.704

J’ai re-découvert Henri Goujaud cette semaine dans une de mes émission fétiche ”La grande Librairie”, cet homme est lumineux et inspirant. Je voudrais vous partager un de ces poèmes, tiré de son livre « Paroles de chamans » :

Ta route sera rude et longue.

Ecoute la voix des herbes, celle des arbres, des cailloux,

Apprends leur langage.

N’oublie pas de saluer les montagnes,

Les forêts et les rivières

Avant que ton pied ne se pose sur elles.

Fais-le selon ton cœur.

Qu’importe si tu ignores tout des chants et des prières,

La vie entend partout la vie.

Parle aux Esprits de la Terre avec respect,

Et sache bien qu’ils ne sont ni bons ni mauvais.

Le feu réchauffe autant qu’il brûle

Et l’eau abreuve autant qu’elle noie.

N’oublie jamais cela,

Et donne aux choses vivantes ton amitié d’être vivant,

Afin qu’elles te soient favorables…

Parce que la poésie est une des choses que je vénère le plus et qu’elle me sauve chaque jour du chaos du monde, parce qu’elle me relie à la beauté, à l’émerveillement, à l’enfance, à la magie, à la nature et à l’essence même de la Vie, et qu’elle inspire depuis toujours mon souffle de vie…Merci

Extrait de L’arbre à soleils de Henri Gougaud
“Enfin il dit aux hommes :
– Au commencement j’ai fait le premier monde. Il était mauvais, je l’ai brûlé. J’ai fait un deuxième monde. Il n’était pas meilleur, je l’ai noyé. Je vous donne le troisième monde. Si vous vivez en paix entre vous, en paix aussi avec les autres vivants de la terre, les animaux, les plantes, tout ira bien. Sinon, je détruirai ma création une nouvelle fois. Cela dépend de vous.
Tunkashila hocha la tête et dit encore :
– Un jour peut-être il y aura un quatrième monde.
Puis il disparut dans le ciel, fumant son calumet.”
A nous tous et toutes de construire ce nouveau monde…
Prenons soin de nous et mettons de la poésie et de la nature dans nos vies.

pablo - 2021-03-19T121628.905

 

NEWSLETTER JANVIER FEVRIER 2021

impasse

Je vous partageais dans ma dernière newsletter ce besoin d’inspiration
qui était particulièrement présent ces derniers mois dans ma vie et je dois
dire que ce début d’année n’a pas vraiment permis de le nourrir à la
hauteur de mes espérances…Comme beaucoup d’entres nous, même si je
n’aime pas faire de généralités, je ressens un mélange de lassitude,
frustration, exaspération, comme une impression d’être “coincée” dans une
impasse, empêcher d’agir selon mon libre-arbitre et contrainte à des
mesures et des injonctions de plus en plus liberticide. Malgré cela, mon
optimisme, mon calme, ma capacité à continuer à m’émerveiller à la
moindre occasion et le soutien de mes proches, me sauve je crois d’une
dépression qui semble gagner du terrain, au moins aussi vite que ce virus,
qui nous vide, nous épuise et nous pousse dans nos retranchements…

Et si c’était justement à cet endroit, à ce moment là de nos vies que notre
inspiration pouvait se déployer, mise au pied du mur, au point de non
retour, et qui, telle la goutte salutaire qui fait déborder le vase, nous appelle
à remettre notre bien en urgence et non pas à prendre notre mal en
patience…

pablo - 2021-01-29T161357.145

A la recherche de mes essentiels…
A la veille d’un (possible) re-re-confinement, cette quête me semble un
en-je majeur, comme un retour à soi et à ses valeurs. Être en capacité de
faire des choix pour soi m’aime, pour son corps, pour son esprit et pour
son âme, choisir ce que l’on ingurgite, choisir nos relations, choisir…
Au confin de notre être, les essentiels ressurgissent alors, tels des petites
pousses vertes printanières, remplis d’espoir, de joie et de gratitude.

Encore faut il avoir pu planter quelques graines, arroser, inonder de
lumière nos semis…Et selon l’endroit où nous vivons, où nous travaillons,
c’est bien sûr plus ou moins facile. Mais nous ne sommes pas des arbres
et nous pouvons choisir aussi de bouger, partir, aller voir ailleurs, si la terre
est plus accueillante, l’air plus respirable, le ciel plus inspirant. On entend
souvent cette phrase “ je n’ai pas le choix” mais à bien y réfléchir, on a
toujours le choix si on assume les conséquences de ces choix…

pablo - 2021-01-29T152955.069

Ainsi malgré la somme de toutes les contraintes, restrictions, gestes
barrières et autres réjouissances, nous avons la possibilité de danser avec
le chaos, comme le dit J-F Vézina, psychologue Québécois, et d’y
découvrir nos étoiles cachées, pour pouvoir nous remettre au monde
comme le suggère Nietzsche ( “c’est du chaos que naissent les étoiles…”).
Mais dans quel autre monde…? quel monde ”d’après” …?

Je veux vous partager ici un choc émotionnel récent que j’ai eu en
regardant le dernier documentaire, magnifique de beauté, de Yann Arthus
Bertrand intitulé Legacy* ( l’héritage). Durant 1h40, “il revient aux
fondements de l’humanité pour tenter de résumer comment notre planète a
presque atteint le point de non retour en matière d’écologie, à force de
dénis et de renoncements, comme un cri d’alerte qui résonne dans nos
cœurs, celui d’une urgence à prendre soin aujourd’hui, plus que jamais, de
la terre, de sa faune et sa flore”.
Il y donne à la fin, en guise d’espoir, quelques actions que nous pouvons
individuellement choisir de mettre en place dans notre vie, et surtout il nous
rappelle que la seule énergie vraiment renouvelable et inépuisable est
l’amour…A VISIONNER D’URGENCE…LEGACY, notre héritage

pablo - 2021-01-29T155440.288

En guise de conclusion, je veux aussi rappeler que c’est selon ses moyens,
ses prises de consciences, ses valeurs, ses capacités, son énergie, que
chacun et chacune d’entres nous fait “au mieux” pour traverser ce chaos
mondial, et que personne n’a le droit de nous dire ce qui est “bon” pour
nous…
Ainsi on peut choisir de sortir du cadre, exercer son libre-arbitre, prendre
ses responsabilités sans se laisser culpabiliser, oser faire autrement,
choisir un chemin différent, créer sa vie, faire ses choix, assumer les
conséquences de ces choix, aller à contre-courant, accepter toutes les
parts de soi, relever la tête et chercher la lumière, etc… ET parfois aussi,
traverser dans les clous, suivre un chemin déjà emprunté parce que c’est
plus facile, hésiter à faire des choix, accepter ses contradictions, se
reposer, ne plus rien savoir, ne plus avoir les moyens d’avancer, etc…MAIS
ne jamais oublier que le sens de la vie c’est la vie elle m’aime, et qu’Elle
trouve toujours un moyen de nous apporter ce dont nous avons besoin…

pablo - 2021-01-29T163813.952

Vous avez apprécié cette newsletter ?
Partagez-la avec votre réseau ! Merci d’avance !
Retrouvez-nous ici : http://www.alternativecoaching.fr
ou ici : https://www.linkedin.com/in/isabelle-hermier-brissaud-9b0b9213b/
ou ici : https://www.facebook.com/alternativecoaching.fr/
Coaching Professionnel et Personnel – Formations- Paris/Evreux
A votre écoute ici :
ihb@alternativecoaching.fr
0667068621

NEWSLETTER NOVEMBRE-DECEMBRE 2020

culpabilité versus responsabilité

Quelle année 2020 nous sommes en train de traverser…!! Jamais nous n’avons été confrontés, dans ma génération ou celle de mes enfants, à autant de défis, de questionnements, de chaos et d’incertitudes… Submergés par autant de sentiments éprouvants que sont la tristesse, le découragement, la peur, voir l’angoisse, la colère ou la fatigue, mais aussi capable d’espoir, de solidarité, d’élans pour la vie et de créativité, nous nous sommes retrouvés face à nous même, démunis devant ce virus inconnu et imprévisible, perdus devant l’immensité des possibles que chaque jour les “experts” et autres “sachants” nous assénait, avec chiffres à l’appui et prospectives statistiques…

Responsable ou coupable…?

Une des choses qui m’a fait le plus réagir pendant cette année, en dehors de devoir remplir une attestation de “sortie” comme si j’étais en sursis d’une peine de prison dont m’avait échappé la raison, a été le sentiment d’être infantilisé et culpabilisé. J’aurai mille fois préféré entendre un discours de responsabilisation, de prise de conscience sur l’importance de l’alimentation, de l’activité physique, de la gestion du stress, dans le développement de l’immunité ou sur les conséquences de nos choix et de nos actions quotidiennes à titre personnel, ou collectivement. La Communication Non Violente m’a beaucoup aidé à prendre conscience de ce qui était en mon pouvoir, de ce dont j’étais responsable, et de ce sur quoi je devais apprendre à lâcher-prise ; En comprenant que mes émotions m’appartenait et qu’elles étaient révélatrices de mes besoins nourris ou non-nourris, que j’avais le pouvoir de mettre en place des actions en ce sens, ou de faire la demande extérieure d’y contribuer, j’ai repris le pouvoir sur ma vie, sur mes choix en assumant complètement les conséquences de ces choix et des actions qui s’y rattachaient. Isabelle Padovani, une des personnes grâce à qui j’ai découvert ce processus que l’on doit à Marshall Rosenberg, nous invite à nous poser ces 3 questions :

questions 1

Elle nous donne aussi ses 3 repères lorsque nous avons un choix à poser :

questions 2

Je vous invite, en cette fin d’année, et pour préparer la nouvelle année, à vous poser ses questions, si vous souhaitez reprendre le pouvoir sur votre vie en faisant des choix “responsables” et alignés avec vos valeurs.

Nos activités se poursuivent… !

Malgré la conjoncture et l’ambiance des plus moroses, je poursuis de mon coté l’accompagnement des allocataires du Rsa Parisien dans l’association dans laquelle j’ai été recruté en mai dernier, avec foi dans la résilience et la capacité des êtres humains à croire en des jours meilleurs, grâce parfois à un petit coup de pouce ou simplement à un regard bienveillant sur leur parcours de vie. J’ai pu (enfin !) animer sous l’égide d’ Alliance Counselling et avec sa dirigeante Olfa Aldaas, la 1ère session d’une formation de professionnalisation des référents Rsa du département de l’Eure, intitulée “Osez parler création d’entreprise ! Vers un accompagnement global ». Ces 2 jours furent joyeux et riches d’échanges, et j’ai hâte de réaliser en 2021 les 3 sessions suivantes ! Quant à l’activité Coaching Personnel et Professionnel, elle s’est considérablement réduite, du fait bien sûr de la situation sanitaire, mais aussi de part le manque de temps pour la développer. Je n’abandonne évidemment pas pour autant cette activité qui me passionne toujours autant et qui permet justement de reprendre son pouvoir et sa responsabilité sur son parcours de vie !

Préparer 2021…?

Pour terminer cette newsletter j’ai eu envie de vous partager deux des façons que j’ai trouvé pour nourrir mon besoin d’inspiration qui, cette année tout particulièrement, est grand… D’abord je ne perds jamais une occasion de me reconnecter à la nature; Elle est tellement généreuse et nous apprend le lâcher prise, le calme et la beauté ! une simple marche en forêt ou dans un parc me permet instantanément de me ressourcer, me ré-aligner et m’apaiser. J’en reviens toujours avec beaucoup d’élan et de joie pour inspirer (respirer..) ma vie ! Ensuite, depuis 6 ans, je réalise chaque début d’année un “cadre de visualisation” pour inspirer ma nouvelle année de toutes les envies, intentions, objectifs qui seront les miens. Cette année j’ai commencé beaucoup plus tôt que d’habitude à collecter des images, des phrases que je collerai début 2021 sur une belle feuille cartonnée de couleur, comme encouragée à laisser l’année 2020 derrière moi le plus vite possible !

Et vous ? Comment voyez vous cette nouvelle année ? Quels choix et quelles actions allez-vous mettre en place ? Dans tous les cas, je vous souhaite d’enchanter votre vie poétiquement et de la remplir des belles choses qui vous donneront de la joie ! Prenez-soin de vous et à l’année prochaine !

 

2021

Newsletter septembre-octobre 2020

pablo - 2020-08-25T090535.365

J’aime bien ce philosophe Danois, Kierkegaard…c’est lui aussi qui a dit : “Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, Je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là. Celui qui ne sait pas faire cela, se trompe lui-même Quand il pense pouvoir aider les autres. Pour aider un être, je dois certainement comprendre plus que lui, Mais d’abord comprendre ce qu’il comprend. Si je n’y parviens pas, il ne sert à rien Que je sois plus capable et plus savant que lui. Si je désire avant tout montrer ce que je sais, C’est parce que je suis orgueilleux Et que je cherche à être admiré de l’autre plutôt que de l’aider. Tout soutien commence avec humilité Devant celui que je veux accompagner Et c’est pourquoi je dois comprendre qu’aider N’est pas vouloir maîtriser, mais vouloir servir. Si je n’y arrive pas, Je ne puis aider l’autre. »

Voilà une magnifique approche de la façon d’aider, d’accompagner, de coacher une personne, que je partage à 200% ! Ainsi, dans cette newsletter de “rentrée”, je n’avais pas envie d’aborder les éternelles et sempiternelles “bonnes résolutions”, aussitôt émises, aussitôt oubliées, mais plutôt vous partager ma “vision” de l’accompagnement et du coaching, et mon “intention” pour les mois et les années à venir…

Ma vision de l’accompagnement et du coaching:

Avant tout, un accompagnement bienveillant et centré sur la personne ( tel que l’a décrit Carl Rogers (*psychologue humaniste qui a inspiré Marshall Rosenberg dans sa création du processus de Communication Non Violente). Ensuite le respect d’un code de déontologie, essentiel et pourtant “oublié” dans bien des approches…Enfin, lâcher prise sur les “théories” apprises et faire confiance à l’humain, qui fait toujours de son mieux, accepter les échecs et les voir comme des essais préparatoires à une future réussite, savoir que l’on ne sait pas tout, que rien n’est figé mais que tout est mouvement, et que le futur est entre nos mains si nous savons savourer l’instant et voir l’essentiel pour chacun.

 

pablo - 2020-08-25T100503.331

 

Mon “intention” pour les mois et les années à venir…:

En Communication Non Violente*, l’intention est le préambule essentiel au 4 étapes du “processus” . Cette intention est indispensable dans la façon dont nous entrerons ensuite en communication avec nous même ou avec une autre personne. Malheureusement on oublie bien souvent de se poser cette simple question : “quelle est mon intention lorsque je dis cela, ou lorsque je fais cela ?” . Cela peut sembler évident mais je vous invite vraiment à vous poser le plus souvent possible cette question, qui peut aussi être traduite par “quel résultat je veux en disant cela ou en agissant de la sorte ?”. Ainsi l’intention en CNV* est de créer une qualité de relation et d’empathie, avec soi et avec les autres, qui permet entre autres, de satisfaire les besoins de chacun, de manière harmonieuse et pacifique. Par exemple, avec mon conjoint, je peux me poser la question suivante “ mon intention est elle d’avoir raison ou bien d’être en lien harmonieusement et de satisfaire chacun nos besoins ? “ « Ce que je recherche dans la vie, c’est la bienveillance, un échange avec autrui motivé par un élan du cœur réciproque. »Marshall Rosenberg (*le fondateur de la communication non violente (CNV). Mon intention pour les prochains mois et prochaines années est donc de prendre soin de moi, avec empathie et bienveillance en écoutant mes émotions et en identifiant mes besoins, décider de la façon dont je vois la vie en me concentrant d’abord sur ce qui me fait du bien, puis cultiver des relations harmonieuses et paisibles, sans culpabilité mais avec responsabilité, traduire les “je dois, il faut” en “je choisis” et continuer à m’émerveiller de l’instant présent…

 

pablo - 2020-08-25T104608.360

 

Et vous ? quelles sont vos intentions pour cette rentrée et pour les années à venir ? Quels choix allez-vous faire ? Qu’allez-vous oser faire ? quels changements allez-vous entamer ? Quels besoins essentiels allez-vous nourrir ? Je suis toujours heureuse de lire vos retours si cette newsletter vous a inspiré ! Je vous souhaite une excellente rentrée et des belles intentions pour votre vie et celle de vos proches, bien à vous.

 

118213425_10223071300954161_2347572362741397987_n

Vous avez apprécié cette newsletter ? Partagez la avec votre réseau ! Merci d’avance ! Retrouvez-nous ici : http://www.alternativecoaching.fr ou ici : https://www.linkedin.com/in/isabelle-hermier-brissaud-9b0b9213b/ ou ici : https://www.facebook.com/alternativecoaching.fr/

NEWSLETTER JUILLET-AOÛT 2020

citation

Quelle année 2020….! Nous voici déjà arrivé à mi-juillet, après avoir traversé une période pour le moins inédite, pour certains angoissante, pour d’autres occasion de faire retour vers soi, en s’interrogeant par exemple sur le sens de notre vie sur cette belle planète ( et elle est si belle…malgré tout ce que nous lui faisons endurer). 

De mon côté, ce fut aussi l’occasion de prendre du repos ( mon corps le réclamait) avant de démarrer une nouvelle aventure professionnelle ! Mais je vous en dirai plus à la fin de cette newsletter…

Juillet-Août…Les vacances ?

L’été est ma saison préférée. Avec le printemps, l’Automne et l’hiver

D’abord c’est la saison de mon anniversaire et des tartes fines aux légumes que je prépare pour mes amis. Ensuite c’est une période où la durée de la lumière du jour est à son apogée et nous permet de profiter jusqu’à tard des jardins et des terrasses. Enfin c’est la saison des récoltes, des fruits rouges, des pieds dans l’eau et de tout ce qui fait la vie douce et joyeuse comme prendre du temps pour soi et partager encore plus avec ceux et celles que l’on aime des instants précieux. 

 C’est la 1ère année depuis bien longtemps que je ne prendrais (presque) pas de vacances, en raison de ma nouvelle activité. Outre le fait que je ne ressentais pas le besoin de me “re-poser” en vacances , je me suis posée la question suivante : Qu’est ce qui fera que je me sentirai en vacances malgré tout, c’est à dire selon l’étymologie “participe passé du verbe vacare,  être libre, avoir du temps libre, avoir de l’espace vide en soi pour y mettre autre chose”

Plusieurs réponses sont apparues :

  • D’abord et avant tout, avoir de la joie et de l’élan à faire ce nouveau travail
  • Ensuite se créer des espaces “vides”  pour y mettre ce “rien” qui s’appelle espace, temps, contemplation et inspiration
  • Enfin, profiter du soleil et de la nature dès que possible ( heureusement j’ai toujours un petit nid en Normandie…)

citation 2

Et vous ? quelles vacances allez-vous passer ? 

Comment vous sentirez vous libre et en paix ?

Attendez-vous avec impatience de partir en vacances ?

Quels besoins allez-vous nourrir pendant cette période ?

Autant de questions auxquelles je vous propose de réfléchir si vous le souhaitez ! Je serai heureuse de lire vos commentaires et vos réponses

spring-leap-jump-new-job-recruitment

Et donc voilà  ! Depuis le 25 mai dernier j’ai repris le chemin de mon métier de conseillère en insertion professionnelle, sur Paris, dans une grande association du 19° arrondissement ! Un nouveau choix de vie (aaaah la vie Parisienne, avec ses bons et ses moins bons côtés…), choix de vie personnel et professionnel, qui me permet de retrouver la dynamique du travail en équipe, l’accompagnement des personnes en difficultés sociales et professionnelles, et d’utiliser mes compétences de coach sous un autre angle. 

 Je continue toutefois en parallèle de suivre quelques clients en coaching sur Paris et Evreux, en fonction de mes disponibilités   

En attendant  je vous souhaite à tous et toutes d’excellents temps de vacances, remplis de joies, de partages et de soleil !

Bien à vous,

timbre_vacances_sol

 

Je reviendrai bien sûr vous partager sur cette newsletter, tous les 2 mois environs, mes inspirations du moment, qui je l’espère nourrissent également vos besoins en ce sens !

 

NEWSLETTER AVRIL 2020

citation 61

2020…Quelle étrange et imprévisible année…

Je ne sais pas vous, mais j’aime bien en début d’année planifier, projeter, visualiser, des objectifs, des projets qui me tiennent à coeur. Mars devait être de mon coté le mois de pas mal de changements, professionnels et personnels, et puis…

En quelques jours, j’ai dû comme chacun d’entre nous revoir ma “to-do list” et apprendre la chose qui je crois me fait le plus défaut…la patience.

Pourtant je m’autorise parfois la procrastination ( vous savez , remettre à demain les trucs qui nous plaisent le moins ) , je ne suis pas une adepte du “faire” à tout prix…et même je peux rester des heures sur ma terrasse à déchiffrer les nuages en lisant de la poésie.

Tout vient à point à qui sait attendre…” “ La patience est l’art d’espérer…” “Patience et longueur de temps font plus que force et que rage…”

Mais comment apprend-t-on la patience me direz vous ? 

Depuis un peu plus de 3 semaines je vois avec admiration, émerveillement et amusement aussi parfois, la créativité avec laquelle chacun s’organise pour traverser cette période inédite, et cela me rappelle que si l’être humain est encore sur cette terre, c’est entre autre grâce à son sens inné de l’adaptabilité. 

De mon côté, pendant ce temps “offert“( et oui rappelons nous le nombre de fois où l’on a dit “ah si j’avais le temps…” ) j’essaye, du mieux que je peux ( parce qu’on a aussi le droit de ne pas y arriver), et en conscience, de :

  • Savourer l’instant présent sans penser à demain
  • Prendre soin de moi ( chacun mettra derrière cela ce qui lui parle, moi c’est par exemple préparer un houmous maison et le savourer , ou me masser les pieds, danser dans mon salon ou faire la sieste)
  • Me faire plaisir 
  • Identifier et séparer mes pensées de la réalité
  • Ne rien faire
  • Remercier chaque jour ( moi, quelqu’un ou “la vie”)
  • Respirer et profiter du soleil 
  • Écrire, dessiner, colorier, lire (et j’ai découvert les mots croisés grâce à mon amoureux ! ) 
  • Observer les oiseaux
  • Ecouter le silence 

 

En partageant avec vous ma façon de dompter mon impatience à sortir de ce confinement forcé ( car c’est bien le côté forcé il me semble qui amplifie mon impatience…) , je réalise en même temps que c’est en fait ce que je fais depuis plusieurs années maintenant sans pourtant être confinée…

Alors d’où vient cette impatience qui insuffle aussi parfois peur, angoisse, colère ou découragement ?

J’ai la chance d’être confinée avec mon amoureux, d’avoir un grand appartement avec une grande terrasse, de pouvoir échanger via les réseaux et outils de communication avec ma famille et mes amis, mais ce qui je crois amplifie mon impatience  c’est cette privation de liberté de mouvement et cette insupportable “attente” d’une date de fin de confinement. Oui ce qui amplifie l’impatience c’est l’attente ! 

Ainsi comme le dit Christian Bobin,  “ ne rien attendre, sinon l’inattendu…” pourrait être une des façons de contourner l’impatience ! 

Mais surtout : 

citation 62

Essayons alors de vivre en savourant ce que la vie nous offre aujourd’hui, c’est à dire une occasion d’en mesurer encore plus ce qui la rend précieuse pour chacun d’entre nous.

Et pourquoi pas en se posant cette question “ C’est quoi le bonheur pour vous ?” . C’est ce que je vous propose d’explorer grâce à Julien Peron qui offre gratuitement le film c’est quoi le bonheur pour vous pendant toute la durée de confinement !

 Il suffit de cliquer sur le lien ci dessus :) 

0e2cf931146bac2ae77b2d479dd79101

 

Prenez soin de vous et à bientôt ( patience…) !

 

 

NEWSLETTER FEVRIER 2020

Changement_en_cours-1024x683

 » Faire un grand changement de vie, c’est vrai que cela fait peur…Mais savez-vous ce qui fait encore plus peur ? Les regrets…”

“Demain ne sera pas comme hier, il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu’à inventer…” 

good-year-4437416_1920

Oui ça y est ! 2020 a bien démarré ! et Février avec ses 29 jours aussi ! Et si Février était le mois qui annonce le renouveau et le changement dans nos vies ? 

Mais à quoi sert le changement ?

Le changement est avant tout un besoin qui réponds à une émotion : Par exemple , je me sens angoissée, stressée, j’ai peut être besoin de changement ou je me sens lasse, dans la routine, sans élan, j’ai peut être  besoin de changement.

Ensuite vient le moment du questionnement sur le comment nourrir ce besoin de changement…Changer de vie, de job, de conjoint, de lieu d’habitation, de nourritures, etc… les réponses au “comment ?” sont innombrables et personnelles à chacun bien sûr. 

Alors pourquoi le changement fait il bien souvent peur ?

achieve-1822503_1920

Peur de l’inconnu, de l’inattendu, du non -contrôle, autant de peurs que notre mental utilise pour repousser le moment du grand saut vers le changement…

Et avec la peur, son lot de jugements et de croyances sur soi même “ tu n’y arriveras pas” “ tu n’y connais rien” “Ce n’est pas pour toi” “ C’est trop tard” etc…

Que peut on faire alors si ce besoin de changement vient constamment frapper à notre porte ? 

Quelques suggestions en lien avec le questionnement du coach (testées et approuvées ! ):

  • Réfléchir d’abord à tout ce que l’on ne veut plus, puis faire la liste de ce que l’on veut à la place, de façon précise et claire
  • Faire le lien avec les valeurs qui nous portent dans tous nos choix et mettre du sens dans ces changements désirés
  • Se donner les moyens d’agir en ce sens, développer sa créativité
  • Se faire aider, accompagner, soutenir,  si besoin
  • Croire en soi et en ses capacités : Si l’être humain est encore là c’est peut être la preuve de ses grandes capacités d’adaptation au changement ! 

Et aussi :

  • Se donner le temps
  • Persévérer
  • Être indulgent avec soi même si les résultats ne sont pas toujours ce que l’on aimerait
  • Se fixer des objectifs SMART (Spécifique-Mesurable-Ambitieux-Réaliste-Temporel)

citation

Changer c’est aussi modifier, bouger, transformer nos anciens schémas, comportements lorsqu’ils ne nous conviennent plus parce qu’ils ne nous apportent pas ou plus satisfaction.

Changer c’est aussi se challenger, apprendre, se remettre en question, et se découvrir des talents, des compétences, des qualités que l’on imaginait pas avoir.

Changer, c’est aussi faire preuve d’élans pour la vie et pour tout ce qu’elle nous propose de nouveautés et d’inattendus.

 

Alors, qu’allez-vous changer dans votre vie cette année ?

Du coté d’Alternative Coaching, il y a quelques changements importants dont je vous parlerai le mois prochain…

Bien à vous, et n’oubliez pas d’ouvrir le champ des possibles !

Bannière9-champdespossiblesprintemps

Vous avez apprécié cette newsletter ?

Partagez la avec votre réseau ! Merci d’avance !

Retrouvez-nous ici : http://www.alternativecoaching.fr

ou ici : https://www.linkedin.com/in/isabelle-hermier-brissaud-9b0b9213b/

ou ici : https://www.facebook.com/alternativecoaching.fr/

Coaching professionnel et personnel – Formations- Paris/Evreux

A votre écoute ici :  

ihb@alternativecoaching.fr0667068621

jump into the unknown

 

NEWSLETTER JANVIER 2020

2020

 » La vie ordinaire ne cesse de vouloir nous aider. Nous sommes fous de vouloir aller dans le spectaculaire, de croire qu’il faut toute une machinerie pour nous émerveiller.

Rien de plus émerveillant que le vivant, que l’éphémère, que l’ordinaire. »

Christian Bobin

C’est peut être une de mes phrases fétiches de mon auteur préféré…et en ce début d’année cela me rappelle la seule “bonne” résolution que je sais vouloir tenir absolument : M’émerveiller ! 

crocus dans la neige

Oui, s’émerveiller de voir fleurir des projets que je croyais enfouis, s’émerveiller de pouvoir se réveiller encore chaque matin alors que dans certaines familles le départ d’êtres chers à obscurcie les fêtes de fin d’années, s’émerveiller de voir le soleil se coucher et se lever inexorablement, s’émerveiller de tout ce qui nous est offert par la vie et qui n’a pas de prix, l’amour de nos amis, familles, amoureu(se), s’émerveiller encore et toujours…

Alors que nous souhaiter pour cette nouvelle année ?

 

DU SENS avant tout, parce que cela reste la grande question existentielle que de savoir quel est le sens de notre vie, et parce qu’il n’y a que nous qui puissions y répondre !

DE LA JOIE surtout, parce que c’est un des moteurs les plus puissants que je connaisse pour nous mettre en action, faire des choix qui nous font du bien et qui peut se partager pour s’amplifier !

DE L’ÉLAN,  parce que c’est l’envie qui nous met en vie, qui nous permet de trouver des moyens là où nous pensions en être dépourvus et qui nous permet d’entraîner avec nous ceux et celles qui croient au champ des possibles !

voeux 2020

Quelques suggestions en ce début d’année pour ouvrir ce fameux champ des possibles ?

citation 52

Parce que ce sont nos croyances qui parfois nous empêchent de voir la réalité…

citation 32

Parce que celui, celle qui reprend le pouvoir sur ce qui lui arrive en décidant ce qu’il, elle, en fait est déjà gagnant…

citation 51

Parce que parfois oui, c’est aussi simple que cela…

Vous avez apprécié cette newsletter ?

Partagez la avec votre réseau ! Merci d’avance !

 

Retrouvez-nous ici : http://www.alternativecoaching.fr

ou ici : https://www.linkedin.com/in/isabelle-hermier-brissaud-9b0b9213b/

ou ici : https://www.facebook.com/alternativecoaching.fr/

Coaching professionnel et personnel – Formations- Paris/Evreux

A votre écoute ici :  

ihb@alternativecoaching.fr

0667068621

winter-1965902_1920